Jean Kuntzmann

Jean Kuntzmann

Créateur du premier laboratoire français de calcul, en 1951, et parallèlement, du premier enseignement d’Analyse Appliquée destiné à former des ingénieurs mathématiciens en 1957, il est à l’origine de la création de l’ENSIMAG en 1960. De formation « classique » (Normalien, major de l’agrégation de mathématiques en 1934), sa vision de l’analyse et de l’algèbre est pour lui très vite indissociable du développement de l’outil informatique, et de la nécessaire ouverture vers l’industrie et les autres disciplines. A son initiative, l’enseignement de la programmation débute en 1956 à Grenoble. La même année, le Laboratoire de Calcul s’équipe d’un ordinateur Bull. Le tryptique Mathématiques-Informatique-Calcul sous-tend aussi ses activités d’enseignement et de recherches, qui vont de l’analyse numérique à l’algèbre de Boole. En se positionnant sur le champ des Sciences du Calcul, le LJK revendique résolument cette vision scientifique à l’interface entre Mathématiques et Informatique, au côté d’autres acteurs du site dans ces disciplines, notamment l’Institut Fourier et le Laboratoire d’Informatique de Grenoble.