Stéphane Labbé


Professeur de l'Université Joseph Fourier, Grenoble

MIGAL : MIcro Gouttes AutopropuLsées

Le but de ce projet est de comprendre et simuler l'effet Leidenfrost. Cet effet est celui observé Lorsqu'une goutte d'eau, posée sur une plaque très chaude, se déplace à une vitesse élevée pendant un temps relativement long.

Financement

Le projet MIGAL est financé par l'Université Joseph Fourier dans le cadre des projets MSTIC.

Les personnes investies dans le projet

Labbé Stéphane (Enseignant-chercheur, responsable),
Maître Emmanuel (Enseignant-chercheur, collaborateur),
Witomski Patrick (Enseignant-chercheur, collaborateur),
Bresch Didier (Chercheur, collaborateur),
Denis Roland (Doctorant UJF, collaborateur),
Khalil Houssam (Enseignant-chercheur au Liban, collaborateur),

Nouvelles