CURRICULUM VITAE.
Nom : KAZANTSEV, née Bernier.
Prénoms : Christine Marie Paule.
Date et lieu de naissance : le 12 Novembre 1962 à Nantes.
Nationalité : Française.
Situation de famille : Mariée,
  trois enfants (Juillet 2001, Juillet 2001, Décembre 2002).
   
Adresse professionnelle : Université J. Fourier - Grenoble 1
  Laboratoire Jean Kuntzmann
  B.P. 53
  38041 Grenoble Cedex.
  tel : 04 76 51 42 65
SITUATION ACTUELLE depuis le 1.09.2003.
Maître de Conférence Classe Normale, 9ième échelon depuis le 1/11/09.
section de CNU : 26ième.
Université Joseph Fourier Grenoble 1, Centre Drôme-Ardèche.
Temps partiel (80%) depuis le 1 septembre 2004.

DERNIER DIPLOME OBTENU.
Thèse de l'Institut National Polytechnique de Grenoble, spécialité Mathématiques Appliquées, soutenue le 8 juin 1990.
Sujet : "Etude et parallélisation d'un code d'éléments finis pour la modélisation quasi-géostrophique des circulations océaniques", sous la direction du Professeur P. Baras.

Connaissances linguistiques. Français, Anglais, Russe.

PARCOURS.

ACTIVITE DE RECHERCHE.
Au cours de la thèse à Grenoble puis du séjour post-doctoral à l'Institut de Mathématiques Numériques à Moscou, on s'est interessé entre autres à l'existence, l'unicité et la régularité des solutions d'un modèle quasi-géostrophique multicouche des circulations océaniques, à l'existence d'un attracteur de dimension finie et à l'estimation de sa dimension en fonction des paramètres physiques [2][RR1].
Le travail suivant porte sur la prédicibilité des circulations océaniques et atmosphériques. Nous étudions l'influence à long terme d'une petite erreur dans les données initiales des équations quasi-géostrophiques de la dynamique de l'océan. Pratiquement, la question posée est de savoir si les mesures légèrement entachées d'erreurs des courants marins du mois dernier peuvent -doivent- être utilisées pour prévoir les courants du mois prochain. Mathématiquement, le comportement local (en temps) de la perturbation initiale peut être estimé par les exposants de Lyapounov locaux, qui sont obtenus comme valeurs propres de l'opérateur symétrisé. On a démontré la continuité des valeurs propres de l'opérateur considéré et obtenu des estimations théoriques a priori de ses valeurs propres pour les modélisations monocouche [C1] et multicouche de l'océan. La comparaison entre les estimations obtenues et les valeurs propres calculées numériquement par E. Kazantsev révèle un fort coefficient de corrélation [3]. Le prolongement naturel de ces travaux est l'étude de la sensibilité des modèles géophysiques aux petites perturbations. En effet, les phénomènes climatiques sont étudiés en général numériquement. Il est alors important de comprendre l'effet de la discrétisation par exemple, sur les caractéristiques du système réel telles que l'attracteur, la sensibilité à certains paramètres, etc. La comparaison entre les solutions d'une équation de la géophysique obtenues par différentes méthodes de discrétisation avait déjà été abordée dans [4]. De même l'existence d'un attrateur au système dicrétisé, ainsi que la convergence (dans un sens très faible) de cet attrateur vers l'attracteur du système continu a été obtenue dans [6].
Toujours en lien avec l'assimilation de données océanographiques, on a étudié la validité de l'assimilation avec un modèle quasi-géostrophique multicouche en cherchant si pour une circulation de surface donnée, il y a unicité de la circulation en profondeur. Cette recherche a conduit à une collaboration avec I.D. Chueshov de Kharkov (Ukraine) sur le thème des degrées de liberté determinants [5][C3]. On a pu prouver que sous certaines conditions, on peut connaître ce qui se passe au fond de l'océan en ne regardant que sa surface...du moins pour le modèle utilisé. Ce travail indique également ce qui peut être considéré comme la densité nécessaire des traces des satellites pour pouvoir être sûr de reconstruire correctement les courants marins pour tout temps.

Parallèlement à ces travaux et dans un tout autre domaine, nous nous sommes intéressée à la stabilisation simultanée de deux systèmes avec performances et placement de pôles. Ce travail s'effectue en collaboration avec Ch. Fonte et M. Zasadzinski du CRAN. Nous présentons le problème de la stabilisation simultanée de deux systèmes. Nous définissons ce problème de trois manières. La première correspond à la définition habituelle présentée dans la littérature. Nous montrons que pour la troisième méthode ainsi que pour la première, l'étude du compensateur simultané conduit à une condition de divisibilité dans $RH_\infty$ et à ce propos, nous proposons une nouvelle formulation de la condition d'existence. De plus nous montrons l'équivalence des conditions d'existence pour la première et la troisième approche. Finalement une méthode de synthèse explicite est donnée afin de construire des correcteurs simultanés pour deux systèmes [RR3], [C4], [C5], [7].

Durant le détachement à l'INRIA, on a étudié des schémas d'ordre élevé pour la modélisation des circulations océaniques. Les modèles numériques de circulations océaniques utilisent pour la plupart des schémas aux différences finies très classiques, typiquement centrés d'ordre 2. Toutefois, ces modèles sont maintenant utilisés avec des résolutions de plus en plus élevées et sont donc amenés à résoudre des structures de plus en plus fines et turbulentes. Les limitations de ces schémas classiques risquent donc d'apparaitre et de devenir pénalisantes en termes de précision et de temps calcul. Dans ce cadre, nous proposons une étude systématique, dans le contexte océanique, des schémas compacts d'ordre élevé. Ces schémas assurent une grande précision numérique. On peut de plus combiner ces schémas avec d'autres améliorations numériques (schémas temporels de Runge-Kutta, schémas semi-lagrangiens). Ce travail s'effectue en collaboration avec Eric Blayo, LMC Grenoble, et Mikhail Tolstykh, Institut de Mathématiques Numériques de l'Académie des Sciences de Russie (INM), spécialiste de ces schémas. Cette étude est une réponse à l'appel d'offre 1999 du Groupe Mission MERCATOR (CERFACS, CNES, CNRS/INSU, IFREMER, IRD/ORSTOM, Météo-France, SHOM), le responsable scientifique du projet étant Eric Blayo (projet IDOPT). Elle a reçu un soutien de 30 KF, et a été prolongée en l'an 2000. Elle a déjà donné lieu à trois présentations lors de congrès internationaux en 2000 et 2001, un rapport de recherche [RR5], et une présentation aux JERA (Journées EDP Rhône-Alpes) à Grenoble en Novembre 2004. Une collaboration avec le Professeur Korotaev (Marine Hydrophysical Institute, Sevastopol, Crimea, Ukraine) pour appliquer ces schémas à la Mer Noire a mis en lumière l'impossibilité pour cette formulation d' être conservative. Ce constat a mis fin à ces études.

L'activité de recherche a continué en l'étude de l'influence des petites échelles en océanographie, lors de la thèse de Carine Lucas, co-encadrée par D. Bresch.
Une étude asymptotique rigoureuse a permis de voir, sous certaines conditions de rapport d'échelles, la nécessité de conserver la force de Coriolis complète. Ceci a conduit à un nouveau modèle "avec effet cosinus". Des résultats numériques ont montré que ces termes supplémentaires n'étaient pas négligeables pour des modèles climatiques, tandis que pour des prévisions à court terme (quelques années), ils pouvaient l'être. Nous avons de plus introduit un schéma numérique, basé sur le développement asymptotique du modèle quasi-géostrophique. Les résultats numériques obtenus démontrent l'intéret de la méthode. A notre connaissance, ce sont les premiers résultats numériques obtenus par cette méthode pour un modèle de cette ampleur. Une publication est soumise [8].

Parallèlement à cela, je débute un nouveau sujet de recherche sur l'assimilation de données non cartésiennes (images, flotteurs) dans des modèles de prévision océanographique. J'ai rencontre Etienne Huot de l'équipe CLIME (INRIA, Paris) lors d'une conférence sur l'assimilation de données, en juin 2007, à Sébastopol, conférence organisée par le projet ASSIMAGE. Une première étude consiste en l'assimilation des données des flotteurs (données lagrangiennes) dans un modèle de la Mer Noire. Ce travail est en cours de réalisation, en collaboration avec Maëlle Nodet du LJK.

  • Echanges internationaux et nationaux.

  • Participation à des projets de recherche.

  • RESPONSABILITES AU NIVEAU LOCAL.
    RESPONSABILITES AU NIVEAU NATIONAL.
    FORMATION PAR LA RECHERCHE.
    1. Encadrements des étudiants en thèse.
    ACTIVITE PEDAGOGIQUE RECENTE.
    1. Tentative d'animation du Centre Drôme-Ardèche. Organisatrice d'un concours qui soumet chaque mois aux étudiants des petits exercices dans differentes matières, exercices ne nécessitant pas de connaissances, mais de la réflexion. Echec, les étudiants ne participant pas (0 participant en Mathématiques, 1 en Physique).

    2. Encadrements des étudiants en licence (plan réussite en Licence).

    3. Enseignements.

    LISTE DE PUBLICATIONS


    Christine.Kazantsev@imag.fr