Projects.Learnint History

Hide minor edits - Show changes to output

Changed line 1 from:
(:Acronym:Learnint:)
to:
(:Acronym:LearnInt:)
Changed line 12 from:
(:Collaborators:Annique Smeding:)
to:
(:Collaborators:Annique Smeding, [[Profiles/LairT|+]], [[Profiles/DappM|+]], [[Profiles/KyriakopoulosK|+]], [[Profiles/GautheronF|+]]:)
Added lines 1-22:
(:Acronym:Learnint:)
(:FullName:Interfaces dynamiques pour un apprentissage personnalisé et adaptatif sur plateforme pédagogique:)

(:Start:2017:)
(:End:2017:)
(:Status:In progress:)
(:comment Logo:logo.jpg:)
(:comment Website:???:)
(:Funding:Pôle Grenoble Cognition:)
(:Budget:3000€:)
(:Coordinator:[[Profiles/QuintonJC|+]]:)
(:Collaborators:Annique Smeding:)
(:Topics::)

(:title {$:Acronym}:)

----
!!!Description

La cognition humaine peut s'étudier quantitativement en psychologie via de nombreuses mesures, mais elles se retrouvent souvent en pratique limitées à des auto-reports ou des temps de réponse [2], notamment pour des questions touchant à la psychologie sociale de l’éducation. En adoptant des mesures comportementales dites implicites (non directement contrôlées ou contrôlables par le participant), et sans basculer sur des mesures invasives ou difficilement déployables en contexte écologique, il est possible d’exploiter les riches traces d’interaction d’un participant avec un environnement numérique.

Reposer sur des mesures comportementales implicites permet également d’éviter certains biais (e.g. désirabilité envers l’évaluateur), puisque les humains adoptent généralement des stratégies de réponses pour les mesures explicites (généralement volontaires et répondant directement à la tâche en cours). C’est en particulier vrai dans un contexte d’apprentissage, même assisté par des moyens numériques, puisque la relation entre l’étudiant qui utilise la plateforme et l’enseignant qui suit les progrès des étudiants est rarement neutre (évaluation implicitement présente).